25 octobre 2021

Cinq questions à Jan Peter Balkenende

Que ferez-vous auprès de Hague Corporate Affairs ( « Hague ») ?

Chez Hague, je fournis des conseils stratégiques à nos clients sur les développements européens et géopolitiques. Les transitions vers un monde plus durable sont essentielles à mes yeux. Mon implication se concentre particulièrement sur la sphère européenne.

Pourquoi les organisations recherchent-elles ce type de conseil ?

Les décisions importantes sont prises au niveau des conseils de directions, et il est de la plus haute importance d’y faire rentrer le monde extérieur. Mes collègues de Hague et moi-même y parvenons en partageant nos connaissances, en réfléchissant aux conséquences de choix qui sont faits par les instances dirigeantes et en mettant l’accent sur la nécessité de favoriser la coopération par le biais d’alliances et de coalitions. Considérez d’abord ce que vous avez à offrir avant de demander ; et non l’inverse.

Pourquoi avez-vous répondu « oui » à la demande de devenir partenaire associé chez Hague ?

J’ai été heureux de dire oui à Hague, et ce, en raison de l’état d’esprit et la qualité de l’organisation, la collaboration avec de jeunes professionnels passionnés et l’excellente ambiance au sein de l’équipe.

Jan Peter Balkenende

Quelles connaissances et expériences apportez-vous qui sont susceptibles d’intéresser les clients de « Hague » ?

Un savoir et une expérience politiques aux niveaux local, régional, national et international. Une formation scientifique et, de même, un vif intérêt pour tout problème qui comporte une dimension scientifique. Une connaissance du monde des affaires, notamment dans le domaine de la responsabilité des entreprises. Et bien sûr, un large réseau.

Vous êtes engagés depuis longtemps en faveur des objectifs de développement durable. Quel est votre message au monde des affaires néerlandais ?

Reliez directement vos propres activités aux ODD, aux accords sur le climat et au concept d’économie circulaire. Abordez tout cela de manière systématique et essayez d’être à l’avant-garde. Ne pensez pas en termes de problèmes, mais en termes d’opportunités. Nous pouvons faire beaucoup plus.

Partagez cette ressource
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
25 octobre 2021
hague corporate affairs

Restez informé

Suivez-nous