2014

Partenaire
Hague

2009

Consultant Senior
Meines & Partners

2008

Université Royale de Groningue

Vincent Nieuwelink

Vincent Nieuwelink est un partenaire de Hague. Vincent perçoit les affaires commerciales comme un métier aux nombreuses facettes et sans ligne de démarcation stricte avec d’autres disciplines telles que les relations publiques, la communication d’entreprise, les affaires publiques et la représentation d’intérêts.

Vincent voit de nombreuses entreprises faire appel à une foule d’agences opérant chacune dans leur coin, là même où une approche intégrée serait appropriée. Vincent aide les organisations à défendre leurs intérêts et leur réputation, à relever les défis qui sont les leurs, à mettre sur pied des réseaux d’acteurs clés et à améliorer leurs relations externes. En outre, il est expert en projets financés par l’UE.

Si la représentation d’intérêts s’est longtemps faite dans l’ombre, il n’en est désormais plus question. L’influence des entreprises est de plus en plus visible et le monde politique et les médias classiques ne sont que deux de leurs nombreux interlocuteurs. Vincent développe une stratégie d’influence pour les interlocuteurs de nos clients : consommateurs, groupes d’action, mandataires politiques, membres de la fonction publique ou encore journalistes. Ils sont ainsi davantage en prise avec le monde extérieur, en menant un dialogue structuré avec ces interlocuteurs, en les écoutant et en les influençant. Vincent intervient dans des dossiers politiques complexes pour divers clients implantés aux Pays-Bas ou dans d’autres pays, dont Danone, Nutricia et Kindred.

Formation et expérience

Vincent a étudié l’histoire politique à Groningue, Cambridge et La Haye. Il s’est ensuite spécialisé dans le domaine de la paix et de la sécurité au Clingendael Instituut et à l’Académie néerlandaise de Défense. Après avoir été chercheur auprès du ministère des Affaires étrangères, il a rejoint une agence de représentation d’intérêts renommée. Il y a notamment collaboré en tant que conseiller principal avec l’ancien ministre néerlandais des Affaires étrangères, Bernard Bot.